Apprendre une langue étrangère

ÉtudianteMaman a affiché, à l’université, une petite annonce pour trouver une personne germanophone disponible pour donner des cours d’Allemand à un jeune enfant, plusieurs fois par semaine. Maman a reçu la réponse d’une étudiante autrichienne, Katharina, qui s’est montrée intéressée par notre projet d’apprendre à Jean une langue étrangère en faisant des activités dans cette langue.

Dès la première rencontre, le courant passe bien. Katharina est très dynamique et prête à faire découvrir à Jean sa langue maternelle, en s’appuyant sur des supports divers: livres, comptines, chansons enfantines ou vidéos.

Au début, Jean ne comprend pas qu’il existe d’autres mots, en Allemand, pour désigner les mêmes choses qu’en Français: lorsque Katharina montre la table de la salle à manger à Jean  en prononçant un mot inconnu, il la reprend, d’un ton de reproche: « Mais non ! C’est une table. » Maman et Katharina éclatent de rire devant tant d’innocence.

Plus tard, il comprendra que les mots prononcés par notre étudiante autrichienne sont également corrects et qu’ils constituent simplement une autre langue.

Un soir, alors que maman demande à Jean si son repas a été bon, celui-ci répond du tac au tac: « Sehr gut ! ». En vacances, en entendant un couple parler Anglais, Jean dit à maman que ces gens ne parlent pas Français.

Ce contenu a été publié dans Langues étrangères, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire